×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Saint-Thibault-des-Vignes ► [Vidéo] Premiers secours : les jeunes de 11 à 25 ans ont appris à sauver des vies

Saint-Thibault-des-Vignes ► [Vidéo] Premiers secours : les jeunes de 11 à 25 ans ont appris à sauver des vies © Magjournal 77

Les participants à la séance de sensibilisation aux gestes de premiers secours, mardi 26 juillet, à Saint-Thibault-des-Vignes, ont appris à compresser une plaie pour arrêter un saignement abondant. C'est d'ailleurs le premier acte à pratiquer...

 

Une victime qui saigne beaucoup peut mourir au bout de sept minutes. Pour la sauver, Fédéric Pignard, directeur du service des sports à la Ville et formateur en secourisme, a prodigué aux participants à la séance de sensibilisation aux gestes de premiers secours, les conseils pour réagir sans attendre et efficacement : « Il faut appuyer fermementsur la plaie pour arrêter le saignement. On peut protéger ses mains avec un morceau de tissu ou un sac plastique. On peut utiliser une éponge spéciale avec une bande élastique. On aide aussi la victime à s’allonger pour éviter qu’elle se fasse mal si elle tombe. » 

Durant deux heures, dans le cadre du Summer Break, les principaux gestes pour secourir ont été montrés aux jeunes de 11 à 25 ans à qui s'adressait la formation. Frédéric Pignard explique : « Nous détaillons toutes les étapes et nous expliquons en particulierl’utilisation d’un défibrillateur. La deuxième étape est de vérifier si la victime répond à nos paroles, en parlant ou en serrant la main. Si ce n’est pas le cas, on doit vérifier si elle respire ou pas en se penchant pendant dix secondes près des voies respiratoires pour sentir le souffle. » Chaque minute, une victime en arrêt respiratoire perd en moyenne 10% de chance de survivre. 

Le formateur a également insisté sur l’importance d’appeler les secours et a rappelé les trois numéros : le 15 (Samu), le 18 (pompiers) et le 112 (le numéro européen de secours). 

Les particpants ont ensuite été initiés à la position latérale de sécurité (PLS), "si la personne respire encore", et à la pratique du massage cardiaque (réanimation cardio-pulmonaire), "si la personne ne respire plus" : « On place la paume d’une main sur le sternum dans l’alignement des tétons puis l’autre main dessus. On fait trente pressions, les bras tendus, les coudes verrouillés. » Frédéric rappelle importance d'agir : « Chaque année, cinquante mille personnes meurent en France d’une attaque cardiaque. » 

En cas d’étouffement par obstruction de la trachée par un objet, il est nécessaire de faire d’abord cinq claques fermes dans le dos puis cinq compressions abdominales en plaçant un des poings fermés entre le nombril et l’extrémité du sternum en se positionnant derrière la victime : « Enfoncez fortement le poing vers vous et vers le haut. » 

Les ateliers de sensibilisation au premiers secours auront lieu une fois par mois dès la rentrée de septembre. 

 

 

Dernière modification le mercredi, 27/07/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top