Serris ► [Vidéo] Le nouveau parc du centre urbain a été édifié "dans le respect de l’environnement"

Serris ► [Vidéo] Le nouveau parc du centre urbain a été édifié "dans le respect de l’environnement" © Magjournal 77

Le projet du parc du centre urbain du Val d’Europe a débuté en 2016, mais des contraintes environnementales en ont ralenti la réalisation. Il a finalement été inauguré à Serris, samedi 2 juillet.


Le projet de parc du centre urbain avait débuté en 2016 avec un site Internet dédié, « Dessine-moi ton parc ». Philippe Descrouet, président de Val d'Europe Agglomération, déclare : « Le parc a été conçu pour faire à terme une liaison entre le centre urbain et le bourg. On a souhaité y avoir des équipements pour les enfants. Val d’Europe restera gestionnaire du parc et l’entretiendra. Par contre, les jeux, le flowpark et le playground seront gérés par la mairie. Si l’établissement public réalise le parc, les bassins sont de la compétence de Val d’Europe Agglomération. On a pris les terres du bassin derrière, près de 150 000 m3, et plutôt que de les envoyer ailleurs, on les a gardées ici, on en a fait des buttes. On a économisé de l’argent parce qu’à chaque fois qu’on sort des terres, il faut aller les mettre en décharge pour les retraiter. En même temps, c’est écologique, puisqu’il n'y a plus de camions pour les sortir du site. »    

Laurent Girometti, directeur général d’EpaFrance, explique : « Le parc va avoir un rayonnement important. Il vient finaliser le centre urbain et la ZAC. Un élément important à souligner historiquement est qu'il y avait des champs à cet endroit et assez peu d’animaux. Au fur et à mesure qu’on réalisait l’aménagement, des animaux sont revenus dont plusieurs espèces d’oiseaux rares qui ont été découvertes sur le chantier. Il a fallu que le parc soit aussi accueillant pour les oiseaux. Parmi les arbres plantés, il y en a qui produisent des baies qui permettent de les nourrir. Pendant le chantier, il y a eu des phases où l’on n’a pas pu tout faire, pour ne pas déranger la période de nidification, par exemple. Ce sont des contraintes à prendre en compte dans les plannings. »  

François-Claude Plaisant, sous-préfet de Torcy, intervient : « La ville se construit sur un certain nombre de fonctions et les agréments du quotidien sont extrêmement importants. Le dossier a été compliqué sur les compensations environnementales, mais on n’y est arrivé. Aujourd’hui, on ne passe plus avec le bulldozer. Il faut une adaptation paysagère à l’environnement, une adaptation aux animaux. »

Situé en plein cœur de Val d’Europe, le parc urbain offre un véritable poumon vert à la commune de Serris : six hectares vallonnés sont consacrés aux promenades douces, aux jeux avec des tables de ping-pong, un toboggan géant, un espace pour enfants, un flowpark ou encore un city stade. Des centaines d'arbres ont été plantés. Le parc est la première phase d'un projet en deux volets, une deuxième partie s’étendra sur huit nouveaux hectares, prolongeant la partie sud par une coulée verte vers le boulevard circulaire. Les travaux d'extension débuteront en 2023 et un second bassin sera créé.

Philippe Descrouet a profité de l’inauguration pour annoncer qu'une « halle style Baltard » sera bientôt édifiée derrière la mairie, pour le marché. Six cents mètres carrés seront dédiés aux commerces ambulants sur un parvis arboré.

L'inauguration du parc s'est déroulée le week-end de la fête de Serris. Dix-huit stands municipaux, entre animation et culture, ont accueilli les enfants, tandis que la fête foraine, avec les traditionnelles autos-tamponneuses, mais aussi du saut à l'élastique, a réjoui petits et grands le long des jardins de l’hôtel de ville.

Dernière modification le dimanche, 31/07/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top