Villeparisis ► [Vidéo] Les écoliers ont donné son nom à la ruelle de "La Petite Poule rousse"

Villeparisis ► [Vidéo] Les écoliers ont donné son nom à la ruelle de "La Petite Poule rousse" © Magjournal 77

La petite rue derrière l’école Barbara a enfin un nom : les élèves ont voté pour le choisir. La ruelle de La Petite Poule rousse a ainsi été inaugurée à Villeparisis, mardi 24 mai.

Dorénavant, la voirie à l’arrière de l’école Barbara porte le nom de « ruelle de La Petite Poule rousse ».  Le nom a été choisi d’une façon particulière : les enfants des classes de CE2, CM1 et CM2 des deux écoles du quartier prioritaire, Barbara et Joliot-Curie, ont voté pour. Ils avaient le choix entre la ruelle des Petits Écoliers, la ruelle de Barbara, et la ruelle de La Petite Poule rousse. Le résultat de la votation n'a rien eu d'étonnant puisque l’école possède un poulailler et que « La Petite Poule rousse » est aussi une méthode d’apprentissage de la lecture ainsi qu’un conte pour les petits.

Le conseil communal des enfants commente : « En tant qu’élus, nous sommes honorés que le vote ait été proposé aux enfants. » Alain Gorez, adjoint au maire à l’éducation, ajoute : « C’est vous, les enfants, qui avez décidé un jour de donner un nom à la rue. C’était une rue morte en fin de compte, elle n’avait pas de nom, elle n’existait pas. Non seulement vous avez décidé quelle existe, mais vous avez aussi choisi son nom. »

Frédéric Bouche, le maire, explique : « Il ne s’agit pas d’inaugurer une voirie nouvelle. La voirie existe depuis longtemps. La rue n’avait pas de nom et un espace qui n’est pas qualifié par un nom est un espace qui peut aussi perdre du sens. Lui donner un nom, c’est lui donner un sens. »

Nathalie Gayrard, la directrice de l’école Barbara, revient sur le nom choisi et son importance pour l’établissement  : « Il y a deux poules rousses dans l’école qui donnent des œufs tous les jours. On avait besoin d’un nom pour cette rue pour plusieurs raisons. On l'appelait ‘rue côté poules’. Ce n’était pas très joli. Et on en avait besoin d’une façon très administrative avec les fameux PPMS (Plan particulier de mise en sûreté). On a une évacuation qui se fait par là et on parlait de ‘l’évacuation coté poules’. Maintenant, nous pourrons dire ‘évacuation côté de la ruelle de La Petite Poule rousse’. C’est quand-même mieux. »

Dernière modification le mardi, 31/05/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top