Législatives ► 10e circonscription : Stéphanie Do veut continuer à porter les projets du territoire

Législatives ► 10e circonscription : Stéphanie Do veut continuer à porter les projets du territoire © Magjournal 77

Stéphanie Do, la députée de la dixième circonscription de Seine-et-Marne, est candidate pour un nouveau mandat sous l’étiquette Ensemble, Majorité présidentielle. La candidate a présenté son bilan et ses motivations, lundi 16 mai. 

La députée sortante (Renaissance !) veut poursuivre son travail d’écoute des habitants de la circonscription et de défense du territoire. Elle déclare : « Je suis candidate pour porter des projets du territoire auprès du gouvernement, pour aider les habitants sur des dossiers au quotidien et pour les défendre. Je crois en l’intérêt général. Mon objectif reste inchangé. Je veux être le porte-parole des habitants de la circonscription auprès des acteurs locaux et des institutions. » Elle assure : « Les habitants de ma circonscription peuvent ainsi venir me rencontrer à ma permanence, à Chelles, deux jours par semaine ou, à Paris, les trois autres jours. J’ai toujours été disponible et cela continuera dans mon prochain mandat. » 

Son bilan 

Stéphanie Do met en avant son expérience et surtout son bilan. Il faut dire que le mandat qui s’achève a été particulièrement mouvementé. Malgré tout, selon elle, de nombreux dossiers ont avancé, à l’instar de la charte des relations mutuelles entre les associations de riverains et l’aviation légère et sportive dans l’aérodrome Lognes/Emerainville, la mise en place d’un plan d’action coordonné entre l’agglomération et la Ville de Brou-sur-Chantereine dans la prévention des inondations ou encore la sécurité avec dix policiers supplémentaires au commissariat de Noisiel et six à Chelles. A ce sujet, elle confie : « Je suis fière d’avoir contribué à la mise en place de la police de sécurité au quotidien (PSQ) dans notre territoire, au cœur des quartiers les plus exposés à la délinquance et aux trafics. » 

Une des lois les plus importantes de son mandat est le vote du « quoiqu’il en coûte » lors de la crise du Covid : « Dès le 13 mars 2020, nous avons adopté de nombreuses mesures pour faire face aux conséquences délétères de la crise sanitaire. » La députée sortante rappelle également avoir permis, en tant que présidente du groupe d’amitié France-Vietnam à l’Assemblée nationale, la fourniture d’un million de masques au début de la crise, importés d’Asie. Elle indique également que les votes des lois de finance ont permis au pays d’avoir le taux de chômage au plus bas, 7,4%. 

La candidate a choisi son suppléant. Il s’agit d’Alain Keylor, le maire d’Emerainville. Elle explique : « Je fais le choix de la proximité et de l’expérience. Alain Keylor travaille également de concert avec les villes alentours, en particulier au sein de la communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne dont il est un des vice-présidents. » La dixième circonscription couvre la quasi-totalité des communes de l’agglomération à l'exception de Roissy-en-Brie, Pontault-Combault et Courtry. 

Dernière modification le vendredi, 20/05/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°51 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top