Saint-Thibault-des-Vignes ► [Vidéo] Salon des arts : toiles, sculptures et cadrans solaires ont été exposés

Saint-Thibault-des-Vignes ► [Vidéo] Salon des arts : toiles, sculptures et cadrans solaires ont été exposés © Magjournal 77

Le salon des Arts « André Delriu » de Saint-Thibault-des-Vignes a fait découvrir peintures et sculptures sur le thème de « l’art du détournement », mais aussi, des cadrans solaires insolites. La fin de l'exposition a réuni artistes, visiteurs et élus vendredi 6 mai, au centre culturel Marc-Brinon.

Le centre culturel de la commune s’est transformé en une véritable galerie d’art du vendredi 23 avril au vendredi 6 mai à l’occasion du salon des arts de la ville. Hall, rotonde, salle ont accueilli deux cents œuvres sur le thème de « l’art du détournement ».

Au bout de l’allée principale de la salle, une table attirait l’attention. Dessus, des créations insolites attiraient le regard des visiteurs et attisaient leur curiosité : il s’agissait de cadrans solaires. Loin de la forme classique d’un cadran solaire hérité de l’antiquité, Claude Gahon proposait une vision contemporaine inédite de l'outil de mesure du temps. Retraité, passionné par ces instruments, il a, par exemple, mis en avant une réalisation sur le corbeau et le renard. Ombre, degrés, crans, placement, la science s’alliait ici à la forme artistique.

Claude Gahon crée de véritables sculptures en bois, métal, carton. Il est venu tous les jours sur le salon pour transmettre aux amateurs d’art sa passion originale et esthétique, mais aussi pour leur expliquer la méthode de lecture de l’heure, différente sur chaque cadran. Il raconte : « C’est assez original de pouvoir lire l’heure à partir d’un simple bâton, puisqu’à l’origine c’est un bâton qui servait à ça. L’extension a été faite beaucoup plus tard et on est arrivé à cette fameuse tige que l’on voit là où il y a un cadran solaire. Le problème était de ne voir toujours que cette tige et des lignes. Je me suis dit qu’il y avait peut-être d’autres façons de faire des cadrans solaires en essayant de trouver un système qui permette d’avoir une ombre ou une lumière qui pourrait faire un repère pour une lecture de la position du soleil. »

Lors du finissage, Sinclair Vouriot, le maire, a mis en avant sept artistes avec une remise de prix. Il explique : « Nous avons réuni soixante-quatorze artistes. Cela fait seize ans que le salon existe. Nous avons un atelier des beaux-arts qui est maintenant devenu communautaire, dont les participants sont sur deux prix, peinture et sculpture, et nous remettons aussi des petites récompenses avec des livres d’art selon les techniques : sculpture, pastel, gouache et aquarelle. »

L'invité d'honneur du salon, Jean-Jacques Curt, a bien entendu été récompensé, entre autres avec un livre consacré à Saint-Thibault-des-Vignes. Ses œuvres, toiles figuratives peintes à l’huile, ont été mises en valeur dans la rotonde du bâtiment pendant toute la manifestation.

Dernière modification le mardi, 10/05/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top