Villeparisis ► [Vidéo] Au salon Villepa’Créa, la créativité n'avait pas de limite

Villeparisis ► [Vidéo] Au salon Villepa’Créa, la créativité n'avait pas de limite © Magjournal 77

Villepa’Créa, le salon des arts créatifs de Villeparisis, a ouvert vendredi 15 avril pour trois jours. Magjournal est allé à la rencontre des créateurs, samedi 16 avril.

Soixante exposants ont présenté leurs réalisations aux visiteurs du centre culturel Jacques-Prévert sur le salon Villepa’Créa, témoignant ainsi de leur créativité. Bijoux, sacs, vêtements, photographie, peinture, porcelaine décorée, paniers en osier, marqueterie… les visiteurs en ont pris plein les yeux, avec des objets et œuvres originaux, qui permettaient de se faire, ou d’offrir des cadeaux uniques. Entre le verre, le papier, le recyclage de capsules de café, l'utilisation de chutes de tissus, de matériaux de récupération divers et variés, les curieux ont aussi découvert que la créativité n'a pas de limite.

L'initiative du salon était tripartite comme l'ont expliqué Frédéric Bouche, le maire de la ville, Gérard Chollet, le président du centre culturel, et Nicolas Lavergne, le président du centre socioculturel, La Maison pour tous . Ils ont allié leurs énergies et les logistiques associatives et municipales pour mettre en place le salon, avec de la restauration en extérieur, mais aussi des animations comme des ateliers couture ou vinyle laqué, ainsi qu’un défilé de mode. Le salon avait déjà accueilli « plus de mille cinq cents personnes sur la première journée », comme l'a souligné Nicolas Lavergne. Caroline Digard, adjointe au maire à la vie associative, a indiqué que « plus de trois cent cinquante enfants des écoles sont passés vendredi ».

Les créateurs n’étaient pas avares d’explications et mettaient en avant leur originalité. Olivier Reis, créateur de bijoux en verre filé, a raconté avec passion aux élus son parcours, de la banque à la création, en évoquant le déclic d’un voyage à Venise avec le travail du verre de Murano. Blandine Droin présentait des marque-pages qui lui permettent d’utiliser la moindre chute de ses tissus qui servent en premier lieu à fabriquer sacs et foulards. « C’est ma méthode à moi pour faire du zéro déchet », commente-t-elle. Anna Da Grassa, couturière, qui crée des sacs et boîtes, avait exceptionnellement imaginé une composition spéciale pour le week-end de Pâques : « J’ai créé des paniers en tissus, décorés avec des petits assemblages et j’ai fait aussi les petits poussins. » Odile Tourette, avec ses croc’Odile créations, proposait « une maroquinerie cent pour cent faite main, sans aucun produit d'origine animale, avec des matières synthétiques haut-de-gamme »...

Le maire, Frédéric Bouche, souligne : « Villepa’Créa est un salon qui met à l’honneur l’artisanat, les arts créatifs et décoratifs, un travail précieux que certains ont conçu pendant la période du covid. Ça aura au moins eu ce mérite là. » La plupart des exposants ont effectivement exprimé avoir développé leur créativité pendant le confinement. La période covid les a conduits, soit à en faire leur métier, soit à développer leurs créations, ce qui s’est développé en activité secondaire, les amenant à exposer et vendre sur le salon.

Dernière modification le vendredi, 22/04/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°51 : les solutions des jeux

Found no item!

Lire les mensuels

Go to top