Claye-Souilly ► Miss Seine-et-Marne est prête à céder son titre

Claye-Souilly ► Miss Seine-et-Marne est prête à céder son titre © Magjournal 77

Laura Mordomo, Miss Seine-et-Marne 2019, va enfin pouvoir remettre son titre en mai. Elle s’est rendue à la mairie de Claye-Souilly, mardi 22 mars, pour préparer l’élection. 

Originaire de Claye-Souilly, Laura Mordomo, 22 ans, va enfin pouvoir rendre son écharpe. Elle déclare : « En fait, cela fait longtemps que j’attends la soirée. J’ai hâte de connaître la prochaine Miss Seine-et-Marne, de pouvoir l’aider et de lui faire profiter de mon expérience. Je ressens un peu de nostalgie, mais c’est aussi la fin de sacrifices personnels. Cette période a représenté beaucoup d’organisation et j’ai souvent dû prendre sur mes loisirs pour mener à bien les obligations du titre de Miss et ma réussite dans les études. En ce moment, je suis en partiels blancs toute la semaine et ce n’est pas facile de tout mener de front. » 

Laura a intégré la fac de Créteil pour faire des études de droit. Elle a gardé son écharpe plus de trois ans, aucune élection n’ayant eu lieu durant la crise sanitaire. Elle indique : « D’un côté cela a été une chance car cela a permis de faire durer le règne plus longtemps, à l’inverse de Miss Ile-de-France. Mais cela a été surtout frustrant car il était impossible d’aller à la rencontre des personnes, l’essentiel se passait sur les réseaux sociaux alors que le titre de Miss implique de voir des gens, de rester accessible et de participer aux cérémonies. En fait, à cause de la pandémie, j’ai été moins sollicitée. Mais cela m’a donné du temps pour me consacrer à mes études. » 

Elle ajoute : « Etre Miss m’a fait prendre confiance en moi. Ce n’est pas anodin d’aller défiler en maillot de bain ou en robe de soirée, de prendre la parole devant des centaines de personnes. C’était un challenge au quotidien, mais je n’en retire que du bonheur. J’ai fait beaucoup de belles rencontres, très enrichissantes. »

Laura a depuis tissé des liens très forts avec certaines candidates : « On se revoit souvent. Mes amies d’enfance m’ont envoyé de chaleureuses félicitations, j’ai pu renouer avec des gens que je ne voyais plus. J’ai reçu plein d’amour. J’ai eu des centaines de messages de personnes contentes pour moi. Je dois aussi remercier ma famille qui a toujours fait en sorte que je garde les pieds sur terre. »

L’élection lui a surtout donné davantage d’aisance pour parler en public : « L’aventure a repoussé mes limites. Quand je pense à mes études de droit, je n’aurais jamais eu autant de facilité à m’exprimer devant un jury. »

Dernière modification le samedi, 26/03/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°51 : les solutions des jeux

Found no item!

Lire les mensuels

Go to top