Jossigny ► [Vidéo] Plat traditionnel : les fidèles amateurs ont créé la confrérie de la Tête de veau

Jossigny ► [Vidéo] Plat traditionnel : les fidèles amateurs ont créé la confrérie de la Tête de veau

Les premiers membres de la confrérie de la Tête de veau se sont réunis, jeudi 6 janvier, au restaurant L’Escale de Jossigny autour du plat traditionnel. 

 

La confrérie de la Tête de veau s’est fait la promesse de mettre en valeur un élément du patrimoine gastronomique national le premier jeudi de chaque mois. La spécialité est servie traditionnellement, accompagnée de la sauce ravigote, depuis déjà huit ans. La Tête de veau est cuisinée 48 heures à l’avance et tout est fait maison. Christophe, un habitant de la commune, ne rate aucun rendez-vous : « Elle est excellente. J’ai connu la Tête de veau de l’Escale pendant le confinement et je suis devenu un fidèle. On apprécie la sauce, la cuisson. » On murmure même que le plat serait le meilleur du département et il y a de forte chance que ce soit le cas. 

9.7 Garage Bos du 15 janvier au 4 fev 2022

Les trente-six convives ont reçu un rond de serviette à leur prénom, un signe de reconnaissance et d'appartenance. On compte parmi eux des élus, à l’instar de Claudine Thomas, sénatrice de Seine-et-Marne, Yann Dubosc, le maire de Bussy-Saint-Gorges, Frédéric Nion, l’ancien maire de Conches-sur-Gondoire, et plusieurs chefs d’entreprise dont Jean-Marc Sereni, le président du Medef 77, et des membres du club des Directeurs, une association de dirigeants. 

4 - longperrier voeux du 22 jan au 4 fev 2022

Le nouveau club gastronomique est né en juin. Cyril Flachaire, l’un des initiateurs et « maîtres » de la confrérie, se souvient : « Nous étions six, tous avec le péché de gourmandise. Nous avions envie de nous retrouver entre amis avec l’authenticité et la simplicité qui font les vraies bonnes tables avec des nappes et des serviettes en tissu. On est là pour rire, bien manger, boire modérément bien-sûr et surtout parler de sujets agréables. » 

Un menu autour du plat a été créé, baptisé « Jacques-Chirac », en clin d’œil à l’ancien président connu pour être un fan inconditionel du mets. Jean-Christophe Bui, le propriétaire du restaurant, souligne : « Nous le servons après une assiette de charcuterie et avant un dessert aux pommes, le tout accompagné d’une bière Corona. » Le restaurateur souhaite aller plus loin et proposer un costume et une cérémonie d’intronisation. 

 

 

Dernière modification le vendredi, 07/01/2022

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°45 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top
X

Copie interdite

La copie est interdite. L’ensemble des textes, images, vidéos, graphismes sont protégés par la loi sur la base du code de la propriété intellectuelle.