Seine-et-Marne ► Le nouveau préfet a présenté ses priorités

Seine-et-Marne ► Le nouveau préfet a présenté ses priorités

Le nouveau préfet de Seine-et-Marne, Lionel Beffre, a pris ses fonctions lundi 19 juillet. Il a reçu la presse le même jour et a exposé ses axes de travail. Parmi ceux-ci, il place deux priorités : la sécurité et l'environnement.

Le préfet constate : « La Seine-et-Marne est marquée par son caractère rural, mais aussi par sa forte urbanisation, avec des questions de délinquance comme un peu partout. » L'urbanisation se retrouve dans le volet sécurité civile : « Le département est régulièrement inondé. Il faut veiller à l’urbanisation et bien voir les questions de PPRI (plan de prévention des risques d’inondation). »

La sécurité sanitaire est impactée par la crise du Covid-19 et le préfet devra veiller, en fonction des directives gouvernementales, à la mise en place du pass sanitaire. Il indique : « La population, d’une manière générale, semble adhérer à ce dispositif si on lui explique bien que l’augmentation du taux de vaccination est la condition pour éviter un rebond du taux d’incidence à la rentrée. » 

En matière de sécurité routière, le nouveau préfet annonce : « On doit lutter contre l’insécurité routière. J’ai toujours été particulièrement drastique à ce sujet, à tel point que, lorsque j’étais préfet de l’Isère, j’ai augmenté le barème des sanctions administratives, par exemple le nombre de points retirés sur le permis de conduire en cas d’infraction. En fonction de ce que je verrai, il y aura peut-être une augmentation des barèmes en Seine-et-Marne. »  Deux phénomènes retiennent son attention : l’augmentation des accidents dus à la consommation de stupéfiants et aux distracteurs (téléphone portable) et la sur-représentation des deux roues : 2% des usagers, 25% des morts.

Développement 

Le préfet déclare : « De gros projets sont en cours, mais on est confronté à la question de la préservation d’une partie du département rural pour l’agriculture, car la Seine-et-Marne est un des fleurons de l’agriculture nationale. » Il entend lutter contre l’artificialisation des sols, en donnant la priorité à l’installation d’entreprises sur des friches industrielles. Le département reçoit treize mille nouveaux habitants par an, car c’est le seul département d’Ile-de-France où il reste de l’espace. Il faut donc construire des logements tout en  luttant contre des implantations trop massives. 

Au sentiment communément répandu que le nord du département est la poubelle de l’Ile-de-France, le préfet répond : « Je vais regarder celà de près. Depuis quelques années, on porte une plus grande attention à ces questions et on a maintenant des moyens juridiques pour lutter contre ce qui s’est fait dans le passé. Une plate-forme urbaine de sept à huit millions d’habitants doit avoir des lieux d’exportation de ses déchets, mais il faut veiller à ce que soit équitablement réparti. »

Après Sciences Po et l’ENA, Lionel Beffre a intégré la fonction publique. Parmi les divers postes qu’il a occupés, on peut retenir ceux de directeur de cabinet du Premier ministre, Dominique de Villepin, et de haut-commissaire en Polynésie française.

 

8 - Abonnement au mensuel du 11 sept au 30 oct 2021

 

 

Dernière modification le mardi, 27/07/2021

Publié dansVie locale

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top