Compans ► La Ville s’inquiète de « l’état » du Grand-Marais

Compans ► La Ville s’inquiète de « l’état » du Grand-Marais

La décharge sauvage qui se forme dans le Grand Marais préoccupe la municipalité de Compans qui souhaite racheter les terrains pour le remettre en état. Des négociations sont en cours et les décisions seront annoncées à la rentrée de septembre. 

La commune s’inquiète de l’état « catastrophique » du Grand-Marais et souhaite acheter les terrains qui le bordent. Le maire de Compans, Joël Marion, décrit un paysage désolant : « On y voit des déchets de toutes sortes, des pneus, des bidons en plastiques qui y flottent. Il y a aussi des déchets issus de chantiers ».  Le Département, la communauté d’agglomération et l’agence de l’eau partagent les craintes de la municipalité. Le marais est inscrit en espace naturel sensible (ENS) par le département de Seine-et-Marne. 

Afin d’accéder à la zone de décharge, un chemin a été créé à l’aide de remblais de tuiles et autres matériaux non naturels. De plus, dans la partie inondée, presque tous les arbres sont morts. Selon le maire, cela est dû à une perturbation dans le fonctionnement de l’hydrosystème : « Même en période estivale, il n’y a plus d’assèchement du milieu et l’eau semble stagnante ». Le milieu a également été en partie défriché, puis remblayé.

Pour remettre le Grand-Marais en état, le conseil municipal a délibéré, jeudi 27 juin, sur l’acquisition des terrains qui le bordent. Pour Joël Marion, il s’agit d’enrayer le phénomène en redonnant à la nature la place qui lui revient. 

Des négociations sont en cours avec les propriétaires des terrains. 

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le mercredi, 28/08/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.