Meaux ► Premier salon du chocolat : grosse affluence au Colisée [Vidéo]

Les visiteurs ont afflué au premier salon du chocolat, au Colisée, à Meaux. Samedi 30 et dimanche 31 mars, quarante professionnels ont présenté leurs produits à base de cacao ou confiseries. L'événement était proposé par le Rotary Club de la ville. L'intégralité des recettes sera reversée à des associations caritatives.

Les professionnels étaient tous des fabricants de chocolat, et dix d'entre eux de Meaux ou sa région. "Il n'y avait aucun revendeur", précise Jérôme Tisserand, adjoint au maire de Meaux délégué au commerce et aux animations, qui ajoute : "Sur les deux jours, nous avons accueilli près de quatre mille visiteurs".

L'événement a été mis sur pied par le Rotary Club de Meaux. Richard Coutte, le président, indique : "Les bénéfices iront au financement d'actions caricatives. Pour un premier salon, c'est un succès. On a encore du mal à y croire. La manifestation sera reconduite l'an prochain".

Muriel Héricher, adjointe au maire, s'enthousiasme : "J'adore le chocolat, mais vraiment... J'adore le fromage aussi, et le champagne... Ici dans le Colisée, depuis son ouverture, on fait tout. On reçoit les anciens, on fait de la boxe, on danse, et on fait maintenant le magnifique salon du chocolat qui sera renouvelé l'année prochaine. Le Rotary a fait quelque chose d'exceptionnel. Ils sont sur tous les fronts". 

Sur la scène, diverses animations étaient proposées : un concours de jeunes talents regroupait des chanteurs, des danseurs et des acrobates.

Les visiteurs pouvaient aussi rencontrer Mickaël Azouz, champion du monde de pâtisserie en 1989 qui racontait son parcours et ses œuvres, en chocolat, tout en surveillant du coin de l'œil les chocolats emballés qu'il présentait à son stand et que le public était tenté de toucher.

En voisin, le maire de Courtry, Xavier Vanderbise, également vice-président du conseil départemental, est venu faire un tour pour, comme il dit "prendre de bonnes idées". Ce dernier est un peu spécialiste du salon du chocolat puisqu'il en propose un dans sa ville, en novembre, chaque année depuis cinq ans. Il déclare : "Je cherche les nouveautés. C'est un super salon, avec une bonne ambiance. Il y a beaucoup de monde et il fait chaud, mais c'est sympa". On imagine que le chocolat n'aura pas forcément eu assez chaud pour fondre sur les stands, contrairement aux amateurs qui eux, ont fondu pour le cacao.

 

 
Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°44 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top