Courtry ► Logements sociaux : Le maire face aux inquiétudes des habitants

Le projet de construction de quatre lotissements de logements sociaux et en accession à la propriété préoccupe les occupants des habitations voisines. Le maire, Xavier Vanderbise, a expliqué sa décision lors d'une réunion publique qui s'est tenue à l'espace Jacobsen.

Le maire s'est retrouvé face à une salle à l'atmosphère tendue. Quelques instants avant d'y entrer , il confiait : "Il faut s'attendre à des oppositions et c'est normal, mais je dois respecter la loi". Alors que l'ordre du jour de la réunion, lundi 9 mai, était la présentation de quatre lotissements, les riverains ont manifesté leurs craintes.

Circulation stationnement sécurité
​Si les problèmes de circulation qu'engendreraient la construction des nouvelles habitations ont été largement abordés​, ce sont principalement les problèmes concernant la sécurité qui préoccupent les habitants. ​"Il ne faut pas que notre ville paisible deviennent comme le 93 !" s'est ainsi exclamée une Courtrysienne.
D'autres craignent le retour des trafiquants de drogue. La municipalité a en effet souhaité modifier les horaires d'ouverture du parking de l'espace Jacobsen pour répondre au besoin de stationnement des futurs locataires. "L'accès sera uniquement accessibles aux résidents" a précisé Xavier Vanderbise.
Un parent d'élève s'est inquiété du manque de place dans les écoles pour accueillir les nouveaux arrivants et le maire a voulu le rassurer : "Je suis un maire prévoyant et visionnaire. Le déménagement du centre de loisirs permettra de créer de nouvelles salles de classe"

Il a aussi tenté de rassurer ses administrés et a insisté sur les obligations imposées par la loi ALUR de 2014, qui a relevé le seuil de logement sociaux à un minimum de 25 %. "Pour rattraper son retard, Courtry doit répondre aux obligations transmises au préfet. Pour la période 2014-2016, l'Etat nous impose de lancer la réalisation de cent six logements sous peine de lourdes pénalités. En cas de défaillance, l'Etat pourra lui-même préempter des terrains afin d'y construire des logements sociaux manquants. Je préfère avoir la main et répartir les habitations sur plusieurs lotissement en y incluant des logements en accession à la propriété plutôt que de voir des logements construits en dépit du bon sens" a insisté Xavier Vanderbise.

Les constructions
Le projet présenté prévoit la construction de quatre ensembles immobiliers :
  • Deux immeubles de douze logements, sur une parcelle située entre la rue de la Procession et la rue du Général-de-Gaulle. Un parking souterrain est prévu dans le projet afin de répondre aux besoins de stationnement.
  • Un immeuble de dix logements locatifs et de vingt en accession à la propriété, situé à l'emplacement de l'ancienne usine SUPM Nord au croisement de la rue du Général-de-Gaulle et de rue de la Barre. Douze logements seront des pavillons pour ne pas, selon le promoteur, "dénaturer l'environnement architectural existant"
  • L'ancienne mairie accueillera quarante-trois logements répartis en quatre unités. "L'architecture basée sur celle du bâtiment patrimonial, avec des toitures en tuiles et des volets en bois peints, a été retenue afin de préserver le patrimoine historique" a insisté le maire.
Le promoteurs est Novastrada et le bailleur Immobilière 3F.

[gallery ids="24296,24298,24299,24295"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°49 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top