Ile-de-France ► Solidarité : une aide exceptionnelle versée à 800 000 foyers et à 84 000 jeunes en difficulté

Ile-de-France ► Solidarité : une aide exceptionnelle versée à 800 000 foyers et à 84 000 jeunes en difficulté

 Communiqué de la préfecture de la région d'Ile-de-France, vendredi 27 novembre - 

Conformément aux engagements du président de la République et du Premier ministre, le versement d’une aide exceptionnelle de solidarité destinée aux personnes les plus en difficulté : jeunes, familles modestes et bénéficiaires des minima sociaux, interviendra à partir du 27 novembre. Cette aide exceptionnelle de solidarité représente un engagement de plus de 970 millions d’euros par l’Etat au total.

Si la crise épidémique et les mesures prises pour endiguer la propagation de la Covid-19 pèsent sur le quotidien de tous les Français, leurs effets marquent plus lourdement encore les personnes dont la situation est la plus précaire : les bénéficiaires des minima sociaux, les familles modestes ou les jeunes. Ces personnes ont pu voir à la fois leurs sources de revenus diminuer en même temps qu’ont augmenté leurs dépenses quotidiennes suivant les circonstances de la crise épidémique.

Face à ces constats et pour soutenir ces familles et ces personnes précaires, la solidarité de la nation doit une nouvelle fois jouer : le président de la République a ainsi annoncé, le 14 octobre, le versement d’une nouvelle aide exceptionnelle de solidarité aux familles et aux personnes les plus modestes ainsi qu’aux jeunes de moins de 25 ans. Cette aide renouvelle le soutien du gouvernement aux publics les plus précaires, qui avaient déjà pu bénéficier d’une aide exceptionnelle au printemps ainsi qu’à une majoration de l’allocation de rentrée scolaire au mois d’août.

Aide à 777 400 foyers

En Ile-de-France, les travailleurs des secteurs hôtellerie, restauration, tourisme, événementiel, culture sont particulièrement touchés par les conséquences économiques de la crise sanitaire.

Cette aide concerne :

-       Toutes les familles percevant une aide personnelle au logement et ayant des enfants. Ces familles recevront une aide de 100 euros par enfant à charge ;

-       Les foyers allocataires du revenu de solidarité active ou du revenu de solidarité outremer et les bénéficiaires de certaines aides versées par Pôle emploi (allocation de solidarité spécifique, prime forfaitaire pour reprise d’activité ou allocation équivalent retraite) percevront une aide de 150 euros, à laquelle s’ajoutent 100 euros supplémentaires par enfant à charge ;

 

Foyer allocataire des minima sociaux

Bénéficiaire uniquement d’un aide au logement

Personnes seule ou couple sans enfant

150 €

Pas concerné

(voir ci-dessous pour les moins de 25 ans)

Personnes seule ou couple avec un enfant à charge

250€

100 €

Personnes seule ou couple avec deux enfants à charge

350 €

200 €

Personnes seule ou couple avec 3 enfants à charge

450 €

300 €

Par enfant à charge supplémentaire (1)

+100 €

+100 €

Le versement de ces aides sera effectué par les Caf et la MSA à partir du 27 novembre 2020. Elle sera automatique pour toute personne bénéficiaire d’une de ces prestations en septembre ou octobre. Quatre millions de foyers pauvres en difficulté, dont 777 400 foyers en Île-de-France, pourront bénéficier de cette aide.

Soutien à 84 050 jeunes 

Parmi les personnes les plus touchées par les conséquences sociales de la crise, les jeunes, qu’ils soient étudiants boursiers ou en situation de précarité, seront également soutenus. Une aide de 150 euros sera ainsi versée aux 560 000 jeunes de moins de 25 ans, non-étudiants, touchant les allocations logement directement par les Caf dès le 27 novembre. 560 000 jeunes dont 84 050 jeunes franciliens seront concernés.

Les étudiants boursiers bénéficieront par ailleurs d’une aide similaire portée par le ministère de l’Enseignement supérieur à travers les Crous.

Soutien aux plus précaires et aux associations

Depuis le début de la crise épidémique, le gouvernement s’est attaché à protéger les plus précaires en prenant différentes mesures exceptionnelles pour parer à l’urgence et atténuer les difficultés du quotidien. Parmi ces mesures, le maintien des minimas sociaux sans réexamen des conditions d’éligibilité, les indemnités de chômage partiel et la prolongation des indemnités des demandeurs d’emploi en fin de droit, le renforcement de l’aide alimentaire et les repas du Crous à un euro pour les étudiants boursiers, l’aide au paiement du loyer et les mesures pour l’hébergement et le logement, la première aide exceptionnelle de solidarité versée au printemps, l’allocation de rentrée scolaire majorée versée en août.

Le préfet de région Ile-de-France, préfet de Paris, suit attentivement l’évolution de la précarité. Il a réuni les têtes de réseau associatives régionales le 16 novembre, afin d’échanger sur la situation observée dans leurs antennes.

Pour plus d’informations : http://www.caf.fr/allocataires/actualites/2020/rsa-apl-une-nouvelle-aide-exceptionnelle-de-solidarite

 

 

Dernière modification le vendredi, 27/11/2020

Publié dansLes communiqués

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°35 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top