Enquête ► L’alcool : le dilemme des automobilistes durant les fêtes de fin d’année

Enquête ► L’alcool : le dilemme des automobilistes durant les fêtes de fin d’année

 

Prendre plus de deux verres de vin, c’est déjà dépasser le seuil d’alcoolémie toléré pour pouvoir conduire, or 68 % des automobilistes français devraient l’outrepasser durant les fêtes de cette fin d’année 2019. Un ratio important qui justifie de se questionner sur la sécurité routière à cette période.

Pour en savoir davantage sur le comportement des automobilistes vis-à-vis de l’alcool entre Noël et le Nouvel An, Quel-Assureur.com a interrogé 2246 personnes (48 % de femmes et 52 % d’hommes), toutes majeures, titulaires du permis B et de nationalité française.

La plupart des Français prennent des dispositions

Prévoir de dormir à l’endroit où l’on fait la fête, c’est ce que prévoient 45 % des Français cette fin d’année. 42 % comptent plutôt rentrer chez eux. Reste à savoir quelle tendance prendra l’avantage en 2019, car 13 % des futurs fêtards n’ont pas encore décidé de l’endroit où ils dormiront.

Parmi ceux qui comptent retourner à la maison, 61 % utiliseront leur propre véhicule. Les solutions alternatives comme le covoiturage ou les taxis recueillent respectivement 13 % et 10 % des choix. Sur ce sujet, le ratio des indécis est de 13 %. Les transports en commun n’’attirent que 3 % des intéressés. Les bus, le tram ou les vélos en libre-service représentent plus de contraintes tant au niveau des horaires que de la distance. Ce qui rassure tout de même, c’est que 73% des soirées où l’on compte désigner un « Sam » nommeront ce conducteur chargé de ne pas boire avant les repas des fêtes.

Connaître les dangers de l’alcool au volant c’est bien, agir en conséquence c’est mieux

Avoir conscience du danger que représente un conducteur en état d’ébriété, c’est important. C’est le cas de 92 % des Français, mais en pratique ils ne sont pas toujours aussi sages…

Pas moins de 11 % des automobilistes avouent qu’ils prendront le volant tout en sachant qu’ils auront trop bu. Alors même qu’ils sont seulement 6 % à ignorer les sanctions qu’ils encourent en cas d’éthylotest positif lors d’un contrôle. Jeu de dupe habituel avec les forces de l’ordre, 10 % des conducteurs opteront pour des itinéraires peu empruntés pour tenter d’éviter les contrôles d’alcoolémie.

20 % des automobilistes croient que certaines astuces permettent d’éliminer l’alcool qu’ils ont ingéré. 32 % d’entre eux cautionnent les bonbons à la menthe, 28 % le sport, 19 % le fameux plat de pâtes, 14 %  un café bien corsé, 9 % une cuillerée d’huile d’olive et 8 % une bonne douche. Comme quoi les théories les plus originales ont aussi cours…

Confrontés à un proche qui s’apprêtait à prendre la route en ayant trop bu, il est arrivé à 78 % des Français de le dissuader d’une attitude aussi imprudente. 77 % cautionnent l’idée de contrôles renforcés sur les routes pendant la période des fêtes. 81 % pensent que les médias, devraient multiplier les messages de prévention sur l’alcool au volant à ce moment de l’année.

Les solutions plébiscitées : plus de sanctions et de prévention

On peut constater que la grande majorité des Français conservent une attitude responsable durant les fêtes de fin d’année. 74 % d’entre eux pensent qu’une approche pédagogique d’information et de sensibilisation sur les dangers de l’alcool au volant devrait être adoptée dès l’école primaire.

Les compagnies d’assurance sont-elles prêtes à financer des retours en taxi durant les fêtes de fin d’années ? Quoi qu’il en soit, 41 % des Français pensent que serait une bonne solution.

Alourdir les sanctions pour conduite en état d’ivresse, 67 % sont en faveur d’une telle démarche. L’idée d’une annulation systématique du permis de conduire après un contrôle d’alcoolémie positif au volant est accueillie positivement par 47 % des Français. 35 % cautionnent même une « tolérance 0 » concernant la conduite sous l’emprise d’un état alcoolique, et ce pour tous les conducteurs.

A propos de l'enquête :
Enquête réalisée par http://quel-assureur.com sur 2 246 personnes de nationalité française, majeures et titulaires du permis B. Les résultats sont issus des données collectées du 2 novembre au 15 novembre 2019.

Tous les chiffres en image

 

 

 

 

Dernière modification le lundi, 02/12/2019

Télécharger les pièces jointes :
  • (4 Téléchargements)
Publié dans Le coin mag

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.