Correspondant

Correspondant

Deux compétitions sportives, organisées par le Club Olympique Régional Dammartinois (CORD), se sont déroulées, dimanche 22 mars, au complexe sportif Jesse-Owen à Dammartin-en-Goële.

Au stade, 280 coureurs adultes et enfants ont participé aux foulées régionales qui a fait parcourir une distance de 5 km aux plus grands et 840 m pour les plus petits. "La course est qualificative pour les championnats de France" a expliqué Daniel Schaafs, le président de l'association.

Au gymnase, des jeunes judokas venus de tout le département, se sont affrontés sur les tatamis devant un public enthousiaste.

La vidéo du top départ

[wpvideo vEKjyEDH]

[gallery size="medium" type="slideshow" ids="820,819,818,817"]

 

Le Centquatre, situé dans le XIXe arrondissement de Paris,  a accueilli, jeudi 12 mars le salon des professionnels de l'hôtellerie et restauration. L'événement, initié par le magazine LHR, a rassemblé plus de 40 recruteurs pour plus de 3 000 postes à pourvoir et 5 000 visiteurs.

Emmanuel Fournis, spécialiste des arts culinaires français, dont la société, Fourni's, est basée à Meaux et rayonne dans la région parisienne ainsi qu'à l'étranger, était recruteur pour l'association Ô Service. Dans l'espace Service en salle du salon, il expliquait : «  Nous souhaitons mettre en valeur les métiers de service en restauration, proposer des formations et donner des conseils en orientation ».

Trouver du personnel compétent et motivé est, selon les professionnels du secteur  très difficile. Pourtant, « en 2015, il y a du travail pour ceux qui en ont envie » s'exclamait l'enseignant qui collabore avec de nombreux restaurants étoilés et palaces du monde entier. « Nous recrutons au niveau bac pro. Nous attendons que le candidat soit assidu et sache bien se tenir » insistait t-il encore.

Vocations

Afin de susciter de nouvelles vocations, le formateur a souhaité briser les idées reçues. « Aujourd'hui, les jeunes veulent travailler mais veulent gagner de l'argent. C'est normal. Dans beaucoup de restaurants, les horaires ont évolué, avec la possibilité de travailler en continu et de manière plus souple. La coupure de l'après-midi n'existe quasiment plus dans les grands restaurants ».

Des visites dans les palaces sont organisées car « il y a tous les types de restauration avec des niveaux d'exigence différents. A la fin du stage, les jeunes savent s'ils sont faits pour ce métier. » Seuls cinq à six candidats choisis grâce à une méthode de sélection élaborée par Emmanuel Fournis pourront y participer. Un fascicule contenant les conseils et les attentes dans la rédaction des CV et lettres de motivation est distribué. Chaque candidat devra respecter la procédure. « Cette technique permet une déperdition de 80 % pointant dès la première étape la vraie motivation des postulants » soulignait le recruteur.

Oservice2

 

Trois artistes ont entièrement redécoré de leurs œuvres le hall de la mairie de Serris, depuis le 9 mars, dans le cadre d'une exposition en écho à la journée internationale de la Femme. L'événement a été lancé sur l'invitation du maire, Philippe Descrouet et sous le parrainage des Gibson Brothers, le duo des années disco connu grâce au tube Cuba. L'exposition durera jusqu'au 19 mars. L'entrée est gratuite. « La ville a donné carte blanche aux artistes. Ils nous ont offerts leur vision de la Femme et nous ne regrettons pas ce choix. Leurs œuvres sont une véritable déclaration d'amour » s'est entousiasmée l'élue déléguée à la culture, Géraldine Jacquet-Rolfe. Alors que Red Dito, Nguyen Tay et Le Cholito viennent d'univers différents, le public a été agréablement surpris par les parfaits traits d'union artistiques.

Les trois artistes

Red Dito est un peintre plasticien. Son atelier, situé à Mitry-Mory, coloré de ses tableaux et de ses objets customisés, a déjà accueilli de nombreuses célébrités comme encore récemment, le comédien Pascal Légitimus. Sa collection de Lady Blabla n'a pas laissé indifférents les visiteurs serrisiens. « C'est impressionnant tout ce mélange de couleur, c'est bien osé et c'est réussi » a confié Mélanie .

Nguyen Tay est quant à lui, dans un registre plus traditionnel mais avec tout de même un touche de modernité. Il a choisi de représenter les femmes avec de l'encre du japon et des aquarelles. « C'est raffiné et vibrant » s'émerveille ainsi Andrée, une de ses fans. « j'ai voulu dans mes peintures, un équilibre entre la modernité et le traditionnel, entre l'orient et l'occident » explique l'aquarelliste d'à peine 27 ans, qui a déjà exposé en Chine et à Paris. Une galerie new-yorkaise l'a d'ailleurs contacté pour une nouvelle collaboration.

Le Cholito est un photographiste. Il exposait pour la première fois. Ses photographies et ses dessins numériques ont attiré l'oeil du visiteur. Les femmes sont, à travers son objectif ou son stylo numérique, urbaines et modernes. « Je suis reparti du vernissage très heureux, j'ai vendu mon premier tableau » s'amuse le photographe.

Informations sur l'exposition disponibles sur exporegardsurlafemme.tumblr.com

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="404,409,406,408,405,401"]

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top