Meaux ► A la plage, il sauve un petit garçon de la noyade

Meaux ► A la plage, il sauve un petit garçon de la noyade

 

Un habitant de Saint-Pathus a sauvé un petit garçon de la noyade, jeudi 27 juin, à la plage de Meaux. Les faits se sont produits en fin de journée, aux environs de 19 h 30. 

Moustapha, 32 ans, provisoirement logé chez son frère et sa belle-sœur, à saint-Pathus, est venu à la plage de Meaux avec ses deux nièces de 8 et 4 ans, évidemmnent pour se rafraîchir pendant l'épisode caniculaire qui a sévi les jours derniers. Tandis qu'il barbotait tranquillement, il a entendu une femme crier et l'a tout à coup vu courir dans sa direction. C'était la mère d'un petit garçon qui se baignait à proximité. cette dernière venait de voir son fils âgé de 6 ans perdre pied. Moustapha s'est aussitôt retourné et a vu que l'enfant était en train de couler, montant et descendant en battant des bras. 

Il a raconté à Magjournal : "J'ai d'abord dit à mes nièces de remonter sur le bord et je me suis précipité pour attraper le petit. Au moment où j'arrivais à le toucher, je n'avais plus pied. Même si je ne nage pas très bien j'ai quand même continué et j'ai réussi à attraper le petit garçon et le tirer vers le bord. Il ne respirait plus". 

Alors qu'il était encore dans l'eau en train de ramener le garçon, Moustapha a tout de suite effectué les gestes de premier secours qu'il a appris au Mali. Il explique : "Le petit a craché de l'eau et s'est mis à pleurer et donc respirait de nouveau. Ensuite la police municipale et les pompiers sont arrivés et ont pris les choses en main... J'ai fait mon devoir, je n'avais de toute façon pas le choix, je ne pouvais pas regarder le garçon couler sans rien faire. Je remercie le bon dieu de m'avoir permis de sauver le petit et de ne pas m'être noyé moi-même".

Après s'est occupé de l'enfant, les pompiers ont remercié Moustapha pour son "geste héroïque". Ils ont confirmé à Moustapha que s'il n'était pas intervenu, le petit garçon aurait perdu la vie.

 

 

 

Dernière modification le mercredi, 10/07/2019

Publié dans Faits divers

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.